Author emelineap

McMoon

Le Lunar Orbiter Image Recovery Project (LOIRP) est un projet de la NASA destiné à numériser les images récoltées sur la Lune entre 1966 et 1967 par les sondes spatiales du programme Lunar Orbiter. Depuis le mois de juillet 2008, l’équipe est installée dans un McDonald’s abandonné situé juste à côté du Ames Research Center de la NASA, à Moffett Field, en Californie, depuis surnommé McMoon.

Le volcan domestique

Avec le projet The Other Volcano, l’artiste Nelly Ben Hayoun interroge la domestication de la nature à des fins de divertissement. Quels dangers sommes-nous prêts à affronter pour nous amuser ? Le premier prototype de la série reproduit en miniature l’éruption du volcan Saint-Helens, qui a eu lieu en 1980 aux États-Unis et reste la plus importante jamais enregistrée dans le pays.  Dans cette vidéo, on peut observer l’activité de ce volcan de salon.

Qui n’a pas peur de l’architecture ?

La Carte de Tendre

Vous vous souvenez sans doute bien, madame, qu’Herminius avait prié Clélie de luy enseigner par où l’on pouvoit aller de Nouvelle-Amitié à Tendre : de sorte qu’il faut commencer par cette première ville qui est au bas de cette Carte, pour aller aux autres ; car afin que vous compreniez mieux le dessein de Clélie, vous verrez qu’elle a imaginé qu’on peut avoir de la tendresse pour trois causes différentes ; ou par une grande estime, ou par reconnoissance, ou par inclination ; et c’est ce qui l’a obligée d’establir ces trois Villes de Tendre, sur trois rivières qui portent ces trois noms, et de faire aussi trois routes différentes pour y aller.

La Carte de Tendre est celle d’un pays imaginaire inspiré au XVIIe siècle par l’ouvrage de Madeleine de Scudéry, Clélie, Histoire romaine. On y retrouve tracées, sous la forme de villages et de chemins, les différentes étapes de la vie amoureuse définies par les Précieuses de l’époque. La gravure de cette carte, qui figure en illustration du livre, est attribuée à François Chauveau.

Tendre est le nom du pays ainsi que de ses trois villes capitales, Tendre-sur-Inclination, Tendre-sur-Estime et Tendre-sur-Reconnaissance. Il est traversé par un fleuve, Inclination, rejoint à son embouchure par deux rivières, Estime et Reconnaissance. Autour des cours d’eau s’étalent plusieurs villages, dont Jolis-Vers, Billet-Galant ou encore Billet-Doux. La Mer est dangereuse car elle représente les passions ; le Lac d’Indifférence représente l’ennui.

Cette allégorie géographique de l’amour a connu une nombreuse descendance, parmi laquelle on peut compter la Carte du Royaume Amour de Tristan l’Hermite, la Carte de Coquetterie de l’abbé d’Aubignac ou, beaucoup plus récemment, la Googlemap du Tendre publiée par Les Inrocks.

Bon baisers de Batoumi

En vadrouille en Géorgie, le chasseur de looks Yvan Rodic, alias The Face Hunter, envoie d’étranges cartes postales sur son compte Instagram.

Le château ambulant

À l’occasion du Born This Way Ball, la nouvelle tournée de Lady Gaga, le collectif créatif Haus Of Gaga a conçu une scène en forme de château plus ou moins gothique, qui emprunterait des éléments à l’architecture espagnole. Pour le moment, aucun spécialiste ne s’est encore penché sur la question.

Les aires de jeu de Monstrum

Les deux Danois de l’agence Monstrum réalisent des aires de jeu qui semblent défier toutes les lois mathématiques et dignes des rêves d’enfants les plus fous.

The Winchester Mystery House

En 1862, Sarah Lockwood Pardee épouse William Wirt Winchester, le fils du fabricant de la célèbre carabine, et quitte son Connecticut natal pour la Nouvelle-Angleterre. En 1866, le couple perd son unique enfant, âgé de quelques semaines. Quinze ans plus tard, Sarah perd son mari, emporté par la tuberculose. Convaincue qu’elle est frappée par une malédiction, elle consulte un célèbre médium de Boston. Ce dernier lui assure qu’elle et sa famille sont poursuivies par les esprits de toutes les personnes mortes sous le feu des carabines Winchester, et qu’elle est sans doute leur prochaine victime. Selon lui, la seule alternative pour échapper à une mort certaine est d’apaiser ces esprits en déménageant sur la côte ouest et en leur construisant une demeure qu’ils pourront hanter. Afin que Sarah puisse leur échapper, cette maison ne devra jamais cesser d’être en construction.

En 1884, Sarah Winchester acquiert une ferme de 8 pièces près de San Jose, en Californie, et entame les travaux d’agrandissement, qui ont lieu vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept et dureront trente-huit ans, jusqu’à sa mort en 1922. Chaque soir, elle se retire dans un salon privé où les esprits lui soufflent les plans. Afin que ces derniers ne la prennent pas dans son sommeil, elle ne dort jamais deux nuits d’affilée dans la même chambre.

Aujourd’hui, la maison Winchester est une attraction touristique qui compte 6 étages, 160 pièces – dont 40 chambres -, 10 000 fenêtres, 2000 portes, 47 cheminées, 47 escaliers, 13 salles de bain, 6 cuisines, 1 ascenseur, et nombre de curiosités architecturales destinées à déjouer les esprits, comme des portes qui donnent dans le vide, des escaliers qui mènent à des murs, des fenêtres murées ou des trompe-l’oeil.

Cette maison hantée – ou plutôt à hanter, puisqu’elle a été construite dans ce but – est peut-être inspirée des célèbres Prisons imaginaires de Piranèse, où l’on remarque la même importance donnée aux espaces liminaires.

  • Une histoire des maisons hantées, conférence de Stéphanie Sauget, invitée par Gisèle Vienne et Dennis Cooper dans le cadre du Nouveau Festival du Centre Pompidou (le 1er mars 2012)
  • Stéphanie Sauget, Histoire des maisons hantées : France, Grande-Bretagne, États-Unis (1780-1940), Paris, Tallandier, 2011
  • Le site officiel de la Winchester Mystery House

Les OVNI de Sanjhih

En 1978, la petite ville de Sanjhih, sur la côte nord de Taïwan, a été choisie pour accueillir un centre de résidences de vacances au look futuriste destiné aux militaires américains. La crise pétrolière du début des années quatre-vingt est fatale à l’entreprise à l’initiative du projet, et ce dernier reste inachevé. Dix ans, plus tard, des investisseurs tentent de relancer les travaux, mais leur mise en œuvre n’aura jamais lieu. Réputé maudit – une statue de dragon y aurait été détruite – le site fascine tant les curieux qu’en 2008, le gouvernement décide de détruire totalement les maisons-OVNI pour mettre fin aux visites intempestives.

Ordos

Depuis sa création il y a quelques années dans le nord de la Chine, le nouveau quartier de la ville d’Ordos, Kangbashi, est une cité fantôme flambant neuve. Construite pour un million d’habitants mais peuplée actuellement par seulement quelques milliers d’âmes, la commune est vide mais aligne pourtant quartiers résidentiels de standing – bien trop chers pour la population locale -, gratte-ciel et projets architecturaux notables, comme cet étonnant musée qui n’abrite pour l’instant que du vent ou ce théâtre en forme de chapeau mongol. Elle est également l’une des plus écologiques du pays. Bien que le gouvernement continue d’affirmer que la population de la vieille ville ne tardera pas à s’y déplacer – ses ambitions ont néanmoins été revues à la baisse avec 300 000 personnes attendues d’ici 2020 -, certains spécialistes prévoient une fin tragique à ce summum de spéculation immobilière.