Ordos

Depuis sa création il y a quelques années dans le nord de la Chine, le nouveau quartier de la ville d’Ordos, Kangbashi, est une cité fantôme flambant neuve. Construite pour un million d’habitants mais peuplée actuellement par seulement quelques milliers d’âmes, la commune est vide mais aligne pourtant quartiers résidentiels de standing – bien trop chers pour la population locale -, gratte-ciel et projets architecturaux notables, comme cet étonnant musée qui n’abrite pour l’instant que du vent ou ce théâtre en forme de chapeau mongol. Elle est également l’une des plus écologiques du pays. Bien que le gouvernement continue d’affirmer que la population de la vieille ville ne tardera pas à s’y déplacer – ses ambitions ont néanmoins été revues à la baisse avec 300 000 personnes attendues d’ici 2020 -, certains spécialistes prévoient une fin tragique à ce summum de spéculation immobilière.