Tag Les maisons

Morel Stadtvilla

Maison de ville / Puschkinallee, à la recherche notre prochaine zuhaus à Berlin.

Hotel Kim, Villa Corée

Ryugyong Hotel est un bâtiment de 300 mètres de haut à Pyongyang, en Corée du Nord. Voulant concurrencer l’hôtel Westin Stamford à Singapour terminé en 1986, les autorités nord-coréennes ont initié ce projet à l’échelle encore plus grandiose. Baekdu Mountain Architects & Engineers ont commencé la construction en 1987.
En 1992, sa construction s’est arrêtée. Des sources japonaises estiment que tout au long du projet, le projet a absorbé plus de 2% du PIB de la Corée du Nord, soit environ 750 millions de dollar.
L’hotel vide, prévu pour 3000 places, a été laissé a l’abandon pendant 16 ans. Une reprise de la construction en 2008, ainsi que la pose d’une facade, visent une ouverture de l’hotel pour 2012, à l’occasion du 100ème anniversaire de la naissance du grand leader Kim Il Sung.

L’ambassade de Corée du Nord au Royaume-Uni, située à Elling Common dans l’ouest de Londres est, elle, de taille beaucoup plus modeste. Et d’après the Guardian, bien peu mouvementée après l’annonce du décès, ce week-end, du dirigeant Kim Jong-Il.

  • Statue du feu président à vie du Turkménistan, Saparmourad Niazov, photo Thomas Linkel/LAIF-REA
  • Article : Bastien Bonnefous, Indécents tyrans, sur les architectures et intérieurs des dictacteurs (Le Monde)

Berlin basic set

Avent Jandelle

Cabane d’Utrecht

Cette vidéo montre la transformation performative d’une armoire murale de type “Utrecht” en “cabane d’Utrecht”.

« La construction d’une “cabane d’Utrecht” vous permettra d’appréhender l’espace de votre pièce de manière totalement nouvelle. Elle n’a besoin que de peu de place et génère du rangement. »

  • Extrait vidéo : Franz Höfner, Utrechter Hütte, Die Nacht / La Nuit #114, atelier de Recherche d’Arte France.

Un monde propre

  • Benoît Goetz, Philippe Madec, Chris Younès, L’indéfinition de l’architecture – Un appel, Passage / Editions de la Villette, 2009

Fondamenta del Rimedio, Venise

Cartographie parallèle : Faux-Paris, Nevada et Jacques Tati

En 1917, à la fin de la première guerre mondiale, le gouvernement français a planifié la construction d’un “double” de Paris, une fausse ville destinée à leurrer d’éventuels pilotes allemands en route pour bombarder la capitale. Certaines cibles que les aviateurs auraient cherché à repérer, comme les gares, devaient également être reproduites.

Conçu à une époque où les aviateurs naviguaient sans radar et pouvaient être trompés, de nuit, par de fausse illuminations, ce projet n’a pas fait la preuve de son efficacité. Sur la photographie ci-dessous, datée de 1920, on voit une file de baraquements encore debout deux ans après l’armistice. Ils devaient passer pour une ligne de chemins de fer, le jour, et un train illuminé, la nuit.

  • Les décors de Playtime de Jacques Tati construits près de Joinville, à l’Est de Paris. Pour leurrer l’ennemi aussi ?